Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 214

Nantes, ville épiscopale et comté des plus anciens de la province, puis que l’on la tient fondée par Nanner l’un des arrière-nepveux de Noé père de Rheme qui bastit la ville de Rheims, c’estoit anciennement le siège plus ordinaire de nos ducs de Bretagne, et en icelle se tient la chambre des Comtes de cette province, elle porte pour armes de gueulle au navire d’or aux voilles éployées d’argent semé d’hermines ; au chef aussi d’argent chargé de cinq hermines de sable.
Navarre, royaume acquis à l’auguste royalle maison de France par le mariage d’Anthoine de Bourbon, qui épousa Jeanne d’Albret fille unique et seule héritiere de Henry d’Albret roy de Navarre et de Margueritte de Valoys sœur de François I roy de France. Ce royaume portoit pour armes antiques d’azur à la croix pommettée d’argent. Mais Sance le Fort VIII du nom et XXI roy de Navarre voulant laisser à la posterité une sensible marque de la bataille Muradal qu’il emporta sur les Morres en 1212 où il rompit la palissade enchesnée d’Aben Mahomad grand Miramomelin d’Affrique qui ayans fait amas de trois cents mille hommes de guerre, faisoit garder son chariot en forme de thrône par quatre-vingt mille Morres à cheval entourré d’une palissade de bois garnie de chaisnes de fer, ledit Sance le Fort roy de Navarre parmy un grand nombre de princes chrestiens qui se trouverent à cette bataille fut celuy qui premier fist bresche et rompit cette palissade enchaînée, tua plus de vingt-mille Morres, et se rendit maistre du thrône de Miramomelin, et afin de perpétuer de plus en plus la mémoire d’une victoire si glorieuse, delibéra de porter à l’avenir pour armes de l’avis unanime des plus éminens de cette armée chrestienne, l’écu de gueulle au raix d’escarboucle pommetté et accolé d’or à la double chaisne en sautoir de mesme, lesquelles armes ont esté depuis continuées et conservées par les successeurs roys de Navarre.