Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 7

Bourbon. Maison ducalle des plus augustes de la chrestienté, qui a donné origine à la royalle branche de nos roys et princes de ce nom, porte de France, autrement d'azur à trois fleurs de lys d'or 2 et 1. De toute antiquité cette illustrissime maison estoit érigée en baronie, et portoit lors en armes d'or au lion de gueulle à l'orle de 10 coquilles d'azur, mais depuis elle a esté érigé en duché et pairie environ l'an 1327 par le roy Philippes de Valois, dont le premier duc fut Louys de Clermont.
Béarn, vicomté souveraine : d'or à deux vaches passantes l'une sur l'autre de gueulle, accornées, accollées et clarinées d'azur.
Beaufort, comté, depuis érigé en duché et pairie par le Roy Henry IV d'immmortelle mémoire l'an 1597, porte de France au bâton de gueulle, péry en bande, chargé de trois lyonceaux d'argent ; Vandôme idem.
Berry, érigé en duché et pairie par le roy Jean I l'an 1350, porte de France à la bordure engreslée de gueulle.
Bloys, comté et appanage ordinaire de l'un des enfans de France, porte semé de France à la bordure de gueulle.
Bloys, comté, autrement dit de Chastillon, portoit de gueulle à trois pal de vair.
Bois-Dauphin, dont il y a eu un mareschal de France. Pour les armes, voyez de Laval. Le dernier évesque de Léon et à présent de la Rochelle, l'un de1 insignes prélats de nostre temps, est issu de cette illustre maison.

  • 1. Lire des.