Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 77

Ecosse. Royaume, ancien d'or au lion de gueulle ; moderne d'or au mesme lion enclos dans un double trescheur, ou essonnier floronné et contrefloronné aussi de gueulle, par concession du roy Charlemagne, qui permist à Acains roy d'Ecosse d'enfermer ledit lyon de ses armes pour perpétuer à la postérité la mémoire de l'alliance offensive, et déffensive qu'ils contractèrent ensemble vers tous autres princes et potentats environ l'an 809.
Espagne. Royaume, porte pour grand escu ou Penon d'alliances : au premier quartier escartelé au premier et quatre de Castille, qui est de gueulle au chasteau d'or sommé de trois tourillons de mesme, contrescartelé de Léon, qui est d'argent au lion de gueulle. Au second grand quartier party, sçavoir au premier d'Arragon-Sicille, qui est d'or à trois pals de gueulle, flanqué d'argent à deux aigles de sable : ces deux grands quartiers entez en pointe de Grenade, qui est de gueulle à la Grenade1 d'or sur le tout de ces deux grands quartiers, de Portugal, qui est d'argent à cinq écussons d'asur posez en sautoir, à la bordure de gueulle chargée de sept chasteaux d'or. Au troisièsme grand quartier d'Autriche, qui est de gueulle à la fasce d'argent soustenue de Bourgogne ancien, qui est bandé d'or et d'asur de 6 pièces à la bordure de gueulle. Au quatriesme grand quartier de Bourgogne moderne, qui est d'asur à trois fleurs de lys d'or, à la bordure componée d'argent et de gueulle, soustenu de Brabant qui est de sable au lion d'or, sur le tout de ces deux grands quartiers, party au premier de Flandres, qui est d'or au lion de sable armé et lampassé de gueulles au second du marquisat du Saint Empire, qui est d'or à l'aigle éployée de sable becqué et membré de gueulle.

  • 1. Ainsi dans le texte.